décorsac_4A.jpg
 
N2S cerf_blanc.png
NORTH2SOUTH_LOGOFINALWHITE.png

C'est dans les eaux limpides, les sommets enneigés, les rochers inaccessibles, les forêts  éternelles, sur fond de Heavy metal, que North 2 South prend sa source. L’univers du tatouage, et le travail de matières naturelles comme le cuir, le feutre, la soie, sensibilité et force sont l’essence de mes créations.

Chaque pièce est unique et composée en fonction des peaux et couleurs du moment.
Les motifs sont exclusifs et créés en atelier et en collaboration avec des artistes qui excellent dans leur art.

L’expérience et le savoir-faire vous garantissent des produits de qualité, aux finitions soignées.

N2S c'est aussi la possibilité de faire réaliser vos tenues de mariée, de cérémonie, de fêtes sur mesure et d’avoir le plaisir d’une création exceptionnelle et personnalisée. Pour messieurs aussi.

Laissez-vous transporter sur les flots de l'imagination et de la passion...


 

Mon rêve se réalise, créer et concevoir mes créations et

les partager avec vous est un pur bonheur.

Laissez-vous transporter...

Nathalie Schaub

MOUFLON_BLANC.png
 
NORTH2SOUTH_LOGOFINALWHITE.png

CONTACT

NATHALIE SCHAUB

ROUTE DE CHERMORAN 2

3975 BLUCHE

 

natschaub@icloud.com

Tél : +41(0)79 237 23 98

Merci pour votre envoi !

 

NATHALIE SCHAUB

North to South reprend les initiales de mon nom Nathalie Schaub et invite au voyage, une dynamique importante dans ma vie et mon inspiration.Je suis née en Haute Savoie, à la frontière genevoise et j’ai eu la chance de vivre..... . J’ai eu la chance de vivre à la campagne dans un petit village, avec un jardin, un potager et des animaux de compagnie.
 

Mon père a travaillé près de 20 ans à l’ONU. Ebéniste, il avait réussi à gravir les échelons et en était très fier. Il m’a toujours laissé bricoler à côté de lui dans son atelier et j’ai été imprégnée par les matières et les odeurs du bois et des laques qu’il utilisait. Le voir transformer des morceaux de bois de toutes essences en meubles me fascinait !
Ma maman, couturière depuis son plus jeune âge, me confectionnait mes habits et ceux de mes poupées. En plus de son travail de caissière, elle a toujours trouvé du temps pour coudre mes petites créations.

 

Le fait de passer régulièrement du temps en Suisse me plaisait énormément et me donnait ce goût presque exotique de la grande ville, dans un petit microcosme soigné, organisé et plein de promesses.

Folle de montagne, y ayant été traînée dès que je pus porter des chaussures de randonnées, j’ai vite découvert l’univers fascinant des  Alpes…. Les animaux, les insectes, les fleurs, les roches, les torrents, la neige et les hauts sommets m’ont toujours laissée admirative.
 

J’ai passé des heures et des années à collecter les fleurs de montagnes et confectionner avec minutie un herbier volumineux. Ma collection de pierres est aussi une grande fierté. Je peignais, dessinais, clouais, de sorte que je pouvais un peu plus m’approprier les choses.
Entourée de mes animaux, chats, chien, lapin, poules, j’ai toujours eu un goût très prononcé pour la vie rurale, la vie à la ferme et en alpage comme Heidi.
J’avais l’occasion d’aller en vacances d’été chez des cousins, à Vacheresse, dans la vallée d’abondance, où coule la Dranse tumultueuse, où les sommets entre France et Suisse se confondent. Ils étaient fermiers et vivaient des vaches, des cochons et de l’alpage. J’ai senti l’odeur des foins, et des granges, et de l’herbe fraîche, les bons plats rustiques, et le saucisson maison. La cousine allait faire les effeuilles et les vendanges en Valais et c’est à travers ses histoire de travail dans les  vignes que j’ai découvert cette région.

 

La montagne et ses trésors sont une source d’inspirations et de nourriture de l’âme intarissable. Mon père était friand de se cultiver et de voyager et j’ai eu la chance de découvrir l’Italie, la Grèce, la Turquie, la Suisse et la France et ce plaisir de s’ouvrir à d’autres mondes, d’autre civilisations, d’autres histoires et cultures m’ont donné ce goût du voyage, puis plus tard le Canada, les USA, le Japon.

 

J’ai eu beaucoup de difficultés étant adolescente à trouver ma voie…. L’école pour moi était dure, au sens humain du terme et triste, sauf en biologie ou en histoire-géo. Baccalauréat en poche, j’ai poursuivi mes études à l’Ecole des Arts Décoratifs de Genève, et la palette des métiers d’art qu’elle proposait, ce qui m’a immédiatement séduite.


A cette époque, sortie de l’anorexie, de mes terreurs nocturnes, bercée de Rock’n roll et de hard rock, j’adorais copier les pochettes de mes albums préférés et je souhaitais devenir graphiste. A l’heure ou le premier Mac arrivait dans nos foyers.
Mais pas assez de liberté, de matière à modeler, et j’ai commencé la section CFC couture, emballée par le défilé annuel des élèves. Une lumière s’était allumée, tout m’avait conduit à ce métier.

 

J’ai réussi avec beaucoup d’aisance mon diplôme et, en couple depuis longtemps déjà, j’ai suivi mon mari au Japon pour une année inoubliable, tant elle a été riche en rencontres, apprentissages, échanges. J’ai pu mettre en pratique mes connaissances de jeune couturière diplômée audacieuse et améliorer mon anglais !
De retour en France, après avoir hésité,  à continuer le voyage vers les USA, je me suis installée à mon compte dans ma ville natale, et j’ai pu gagner en expérience en me frottant à diverses facettes de mon métier. J’ai été immédiatement séduite par le sur mesure tant pour les événements, les costumes, les spectacles, que par l’ameublement et les accessoires. Créer des sacs a été une révélation.

Puis au fil des années, entre ville et campagne, j’ai continué à expérimenter toutes sortes de travaux de couture. J’étais fière d’être à mon compte et j’ai pu me créer une large clientèle. La venue de mes deux premiers enfants m’a permis de travailler chez moi et de reprendre une formation agricole qui me tenait à cœur depuis l’enfance. Mon projet était de créer une ferme écologique et pédagogique autonome.
Malheureusement, en 1990 le divorce m’attendait au tournant mais aussi un nouvel amour.
Premier tatouage…..Inkvaders, alors à Carouge devient mon tatoueur! Encore un univers foisonnant de cultures, de graphismes, d’images et de textures…Début d’une longue série et source de beaucoup de discussions profondes et d’une grande amitié avec Chris N’Guyen.

J’ai rangé mon rêve dans une valise et suis partie m’établir en Suisse, avec enfants, nouveau mari, chats et poissons rouges. J’avais rapidement trouvé un poste Chez Hermès à Genève. En charge des retouches, j’étais fière d’avoir gagné mes galons et de pouvoir intégrer une si prestigieuse maison.
J’y ai travaillé 4 ans, et j’ai eu deux nouveaux enfants pendant cette période tellement enrichissante.

J’ai découvert des matières uniques, exclusives, et surtout le savoir-faire, la minutie et le travail de précision, l’exigence de clients exceptionnels, le zéro défaut….et surtout le cuir.
J’ai partagé l’atelier avec le sellier en charge des réparations cuir, pour tout le service maroquinerie. Sacs, porte-feuille, chaussures, ceintures…..un nouveau voyage. J’ai eu envie d’apprendre…

 

Puis je me suis à nouveau installée à mon compte, car ma famille était large à présent.
Très active, au côté de mon mari sportif, et aventurier, dans un monde rock’n roll, fifties, tatoo, et vieills voiture , américaines, j’ai passé mon brevet de plongée, mon permis moto grosse cylindrée, mon permis bateau, fait vtt, du stand up paddle, ski…Côte d’azur, Egypte, Sardaigne, Ile d’Elbe, Corse…

 

Après quelques années à donner des cours de couture, et à travailler dans un atelier à Mies(VD), un nouveau rêve est venu occuper mes pensées. Partir en mer pour rejoindre la Polynésie française. Cela m’a valu d’explorer le Pacifique Sud si immense, si merveilleusement enivrant, lieu de nature et de luxe, de paysages vierges et de cultures.
Je suis revenue imprégnée de nouvelles sensations, inspirations…. Mais comme parfois, les rêves nous amènent sur des pistes que nous n’aurions pas imaginées, j’ai eu l’occasion de venir rendre visite à mon tatoueur installé en Valais, près de Sion dans 2019. Son évolution, l’avait conduit lui aussi à  des changements de vie et à une reconstruction, une renaissance, ici au cœur des les montagnes Suisses, entre Rhône et vignobles. Une révélation pour lui….

 

Révélation pur moi quand au cœur de l’hiver, début 2020, sentant le vent de la pandémie jeter un trouble sur mon atelier en France (créé en 2018), je viens en week-end à Nendaz, et je découvre la majesté de cette région, cette sorte de matrice, cette vallée fertile encadrée de ces montagnes protectrices et magistrales….. et la possibilité de venir s’y installer.
Tout s’est enchainé en quelques mois, et me voici posée, ici près de Crans Montana, avec un cadre de vie extraordinaire. Un retour aux sources, à la nature, à la vie de village….

VISUEL_SAC_3A.jpg

NOTRE HISTOIRE

I'm Paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte. Cliquez sur "Modifier Texte" ou double-cliquez ici pour ajouter votre contenu et personnaliser les polices. Relatez ici votre parcours et présentez votre activité à vos visiteurs.